Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
23 juillet 2008 3 23 /07 /juillet /2008 08:49
Pour une surprise, ce fut une surprise. Lukas, le dessinateur qui avait gentillement accpeté de donner vie à un de mes tout premier scénario, a réalisé une nouvelle version de son travail. Je lui suis très reconnaissant. Merci encore à lui pour sa gentillesse et son talent !

Repost 0
15 septembre 2007 6 15 /09 /septembre /2007 21:07
Etv oilà ! Le projet est terminé. Pour une aventure ! Cela en fut une. Grâce à Lukas, j'ai beaucoup appris sur le découpage. Il a parfaitement rendu l'adaptation faite de la chanson de Bruce Springsteen. Merci à lui ! Voici une des planches.

BD-Tom-Joad-Planche-2-V30.jpg
Repost 0
17 juin 2007 7 17 /06 /juin /2007 12:28

Nouvelle image de la mini bd sur Tom Joad. Lukas tous droits réservés bien entendu ! Merci encore à lui !

Repost 0
1 juin 2007 5 01 /06 /juin /2007 17:38

Les travaux avancent ! Une nouvelle vignette qui dévoile un peu le personnage principal...
Dessin de Lukas, tous droits réservés.

Repost 0
31 mai 2007 4 31 /05 /mai /2007 09:26

Et voilà ! Un dessinateur a bien voulu me faire l'honneur d'illustrer ce scénario, adpaté d'une chanson de Bruce Springsteen. Vous en verez l'évolution ici !

Première image (dessin de Lukas, tous droits réservés) :

Repost 0
31 mai 2007 4 31 /05 /mai /2007 09:24

Scénario 1 : The Ghost of Tom Joad.

Dessin de Lukas, chanson de Bruce Springsteen, adaptation Isangeles.
Un camp de fortune au bord d'une route, la nuit. Des hommes et des femmes sont assis autour de feux placés de loin en loin. Et un homme qui pense, attend, mais qu'attend il dans cette nuit chaude, dans cette nuit de misère et sans espoir ?

Case 1 : 1/3 de la planche.
Vue du dessus. Un hélicoptère de la police US survole une voie-ferrée dans un décor de désert californien, le soleil est en train de se coucher.
Texte, en haut : "M'man, partout où il se trouve un flic pour battre un gars..."

Case 2 :
Personnage principal de pied. A ses côtés la voie de chemin de fer. Il regarde l'hélico s'éloigner. Il a un sac au dos, porte la barbe et à les cheveux hirsutes. Habillé d'un pantalon et d'une veste en jean, une chemise à carreaux. Il porte de grosses chaussures de marche. Il est jeune, la vingtaine. Mais il en paraît bien plus. Regard déterminé. Mine fatiguée.
Texte, en haut : ... Partout où...

Case 3 : Vue en plongée sur la voie de chemin de fer. Premier plan : une jeune femme, sac au dos, cheveux coupés au carré, brune. On voit une partie de son profil, comme si elle regardait le lecteur par dessus son épaule, du coin de l'oeil.
Second plan : Deux hommes de part et d'autre de la voie.
Ils marchent dans la même direction. Le soleil se couche devant eux, vers la droite de la case.
Texte : ...on peut entendre un bébé qui crie...

Case 4 :

Vue d'ensemble. Un pont qui traverse un canyon. Le soleil couchant est dans notre dos. Les hommes descendent vers le bas côté de la petite route.

Texte : Là où il y a un combat de sang et de la haine dans l'air... Tu peux me chercher m'man...

Case 5 :

Plan de demi-ensemble. Le petit chemin descend vers le bas du pont. Des feux sont allumés et des tentes sont montées ici et là.

Case 6 :

Plan rapproché sur un des feux. Une petite fille dort avec son ours en peluche dans les bras. Elle a une couverture sur elle. Elle sourit. Un homme chauve, le père, habillé pauvrement lit assis à côté de sa fille et du feu. Il lit un livre dont on voit le titre : Les Raisins de la Colère.

Case 7 :

Plan rapproché. Notre héros est dans le cercle de lumière du feu. Il surprend le père qui relève la tête, inquiet vers cet homme qui semble perdu.

Le Vagabond : « 'soir... Vous avez une séche l'ami ?

Case 8 :

Plan moyen. Les deux hommes se font face. Le chauve est toujours assis, le vagabond est accroupi, une main dans la poche de sa veste en jeans. Il prend de la main gauche la cigarette que le chauve lui tend.

Le chauve : « Tu cherches quelqu'un mon gars ? »

Le vagabond : « Oui... Tom Joad ».

Case 9 :

Gros plan sur le visage du vagabond qui allume sa cigarette. Jeu donc sur les ombres.

Le chauve (que l'on ne voit pas dans la case) : « Mais il n'existe pas ! »

Case 10 :

Même case que la 7, mais le chauve n'est plus inquiet, il est étonné et regarde le vagabond qui lui a tourné le dos et qui s'éloigne en fumant, les mains dans les poches de sa veste en jeans.

Le Vagabond : « Mais son fantôme, lui, existe peut-être... »

Case 11 :

Plan de demi-ensemble. En légère plongée, de trois-quart face. Le vagabond déambule dans le camp. Il marche toujours les mains dans les poches de sa veste, la cigarette au bec.

Texte : « Partout des gens se battent pour être libres... »

Le vagabond en pensée : « Et je vais le chercher, l'attendre, toute ma vie s'il le faut... »

Case 12 :

Plan moyen. Un feu où un groupe d'hommes lui propose un café et une place au chaud. Il y a 3 hommes. Deux dans la force de l'âge, habillés en travailleurs, et un chicanos mexicain.

L'un des vieux : « Hey gars, vient prendre un café ! »

Le vagabond : « Merci »

Case 13 :

Plan rapproché sur le vagabond qui regarde le chicanos lui servir un café dans une tasse en fer.

Le vagabond en pensée : « Oui... Tom Joad viendra... Il y a toujours une liberté à défendre, à gagner... Il viendra... »

Case 14 :

Gros plan sur les yeux du vagabond qui regardent le feu.

Texte : « Regarde leurs yeux M'man, tu me verras »

Case 15 :

Plan de demi ensemble. En légère contre-plongée. Jeu avec les ombres et le feu. Le vagabond est assi sur une pierre. Il tient une tasse de café dans la main. L'autre est posée sur son genoux avec la cigarette coincée entre deux doigts. Il contemple le feu, perdu dans ses pensées, l'air mélancolique.

Derrière son épaule droite, un homme, debout. Un fantôme... celui de Tom Joad (Henry Fonda dans Les Raisins de la Colère de Henry Ford). Il porte une casquette. Sa fameuse salopette. Sa main est posée sur l'épaule du jeune homme. Ils contemplent tous les deux le feu...

Fin.

Repost 0
25 mai 2007 5 25 /05 /mai /2007 16:47

Voici un scénario court basé sur une chanson. Le story board et peut-être un jour les planches en propre... si je trouve un dessinateur. L'exercice était de m'entraîner...

Repost 0