Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 juin 2008 5 27 /06 /juin /2008 08:00

Chapitre 3 :

Les pachas arrivaient les uns après les autres. Spationautes, cosmonautes, taïchonautes et astronautes* de haut grade prenaient place dans l’amphithéâtre de la base souterraine lunaire. Le colonel Henry Hencock dévisageaient les premiers rangs, ceux des commandants des classes Zeus et des différentes chasses. Les officiers en chef des forces d’invasion planétaire se tenaient légèrement en retrait. Coast et Ackerman franchirent les portes simultanément. Ils s’adressèrent un salut d’abord surpris avant de tomber dans les bras l’un de l’autre. Henry haussa un sourcil étonné : ainsi, ces deux là se connaissaient. Emma avait supprimé son opulente chevelure pour la coupe réglementaire des Légionnaires. La salle bruissait d’un brouhaha à la fois excité et inquiet. On attendait ce moment depuis un sacré bail. Les différents corps d’armées s’étaient scindés en une vieille tradition datant des guerres Terriennes mais qui n’avait plus cours dans les faits. Ainsi il n’y avait que deux corps : la Spatiale, et la Légion, la seule armée qui restait fidèle à la notion de Nation depuis longtemps disparue. Elle possédait un petit bout de territoire en Afrique, donné par un ensemble de pays avant la grande Pax Americana. Hencock promena son regard sur les visages tendues des femmes et hommes de la flotte. Que des Perdus. Pas le moindre fertile. Heureusement d’ailleurs. Nul ne pourrait supporter la perte d’un fertile.

Enfin, le Grand Amiral entra, flanqué de son état major. L’amiral Soul prit place tout en bas de l’amphithéâtre. Il dévisagea l’assistance d’un air grave. Peu d’entre les présents le connaissaient. Il passait le plus clair de son temps à bord du Leadership, le titanesque vaisseau amiral, un assemblage de quatre Zeus autour d’un Galion. Il s’agissait d’une véritable base spatiale équipée de puissants réacteurs. Henry s’attarda sur le visage du numéro 2 des forces de la Terre. La presse l’avait surnommée « Le colonel » en référence à un film du vingtième siècle et de l’acteur Lee Van Cleef auquel il ressemblait comme un jumeau. Ses traits acérés impressionnaient. Le Pacha des pachas posa son regard bleu sur lui. Un court instant il perdit son calme. Mais le regard poursuivit son chemin. D’une main il réclama le silence :

-L’ennemi est passé à l’attaque. Il a détruit les deux Zeus et leur escorte au large de Jupiter. La sonde d’urgence a juste eu le temps de passer en vitesse Terra pour revenir nous porter la nouvelle. Nous n’avons hélas aucune image. L’attaque fut une totale surprise pour nos forces. Les échanges radios ne disent rien… Nous ne sommes pas en mesure de porter secours aux rescapés dans l’immédiat… S’il y a des survivants. Dès ce soir 20 h GMT la première flotte se mettra en route vers les positions ennemies. Elle sera suivie par les troisième et quatrième flottes. La deuxième restera en arrière, en dernière défense. Vous trouverez toutes les informations dans vos datas les détails de vos ordres respectifs. Bon courage.

Le laconisme de l’Amiral n’était pas une légende. Il se leva et toujours suivit par son état-major quitta la salle. Sans perdre un instant les différents officiers se pressèrent vers leur unité. Henry resta assis, les bras croisés, les sourcils froncés. Il avait informé l’Amiral de la réussite du C-1. Il savait parfaitement qu’une mission de sauvetage avec les deux C-1 existant était réalisable. Son data bourdonna contre sa hanche. Il se brancha sur le terminal en face de lui. Une voix grave grésilla dans son écouteur.
-Colonel Hancock. L’Amiral Soul. Ne dites rien. Vos ordres sont les suivants. Poursuivez les objectifs d’entraînement des C-1. Vous avez toute ma confiance. Je sais que vous comprenez l’urgence de la situation et son côté… inhabituel…
La communication fut coupée avant qu’Henry puisse répondre. Il leva la tête. Les officiers commençaient à sortir de la salle. Emma et Christopher parlaient avec animation à quelques rangées. Henry les rejoignit. Ils saluèrent le colonel. Il grimaça un sourire et prit place.
-Christopher, ton équipage est-il prêt pour un essai du C-1 ? demanda d’emblée Henry.
-Vous plaisantez mon colonel ! Je viens à peine d’investir le C-1 et mon équipage est encore dans la nature…
-Combien de temps pour le rassembler ? le coupa l’officier supérieur.
-Une heure guère…
-Bien, vous avez une demi-heure pour vous préparer. Commandant Ackerman, vous aiderez le commandant Coast dans sa préparation pour le vol vers Jupiter.
-A vos ordres, répondirent-ils en cœur dans un sourire qui en disait long.

Les ordres étaient simples. Les essais du C-1 devaient continuer. Or la mission suivante sur le planning était un aller retour vers Jupiter. L’amiral ne l’ignorait pas… Une bien étrange façon d’agir en tout cas. Que craignait l’amiral Soul ? Une mission sans autorisation officielle, il savait lire entre les lignes. Henry se prit la tête entre les mains. Il était scientifique, pas militaire, encore moins tacticien. Il fallait préparer le corsaire de Coast avec le nécessaire pour accueillir d’éventuels survivants. La discrétion s’imposait. Hencock bipa ses plus proches collaborateurs afin de dresser un plan d’attaque. Il consulta une liste des différentes équipes médicales en transit dans la base. Son regard s’arrêta sur un nom : Kathlin Scott Campbell. La jeune femme dirigeait une petite troupe d’infirmiers spécialisés en intervention extra-véhiculaire. Il manquait juste un médecin. Il savait à qui s’adresser…

Il la dénicha au bar. La jeune femme disputait une partie d’échec avec un cosmonaute hongrois. Elle annonça un échec et mat et serra la main de son adversaire. Henry prit place devant l’échiquier. Elle leva un sourcil interrogateur, sans pour autant reposer son verre. Le médecin considéra le nouveau venu en avalant une bonne rasade d’un alcool blanc. Ses lèvres pulpeuses se plissèrent en un sourire inquisiteur lorsqu’elle reposa le verre.
-Colonel Hencock… lut-elle sur l’uniforme du scientifique. Que puis-je faire pour vous ? Une partie d’échec ? sa voix rauque, parfumée à la vodka caressa le visage de Henry.
-Non. J’ai besoin de votre aide en tant que médecin. Vous avez exercé lors de la catastrophe de Biosphère Alpha. Vous veniez à peine d’obtenir votre diplôme de spécialiste en médecine spatiale. A vous seule vous avez sauvé les 38 occupants de la base. Vous avez réussi à les maintenir en vie jusqu'à l’arrivé des secours en opérant les plus gravement blessé dans des conditions extrêmes. Vous êtes la seule à ce jour – après plus de 50 ans – à avoir été décorée de la très convoitée et historique médaille du Congrès Américain. Vos talents et votre popularité sur Terre font que la hiérarchie vous interdit d’occuper un poste en première ligne. Vous êtes consigné à des tâches de commandement, d’organisations, ici sur la Lune. Et cela vous pèse, vous tue lentement…
-Vous désirez devenir mon biographe attitré Colonel Hencock ? marmonna-t-elle en arrangeant les pièces de l’échiquier.
-Non. Je veux que vous participiez à un essai du C-1.
-En quoi serais-je utile dans une telle entreprise ? Vous avez vos propres toubibs chercheurs non ? J’ai moi même établi leur emploi du temps.
-L’essai portera le C-1 en orbite autour de Jupiter. Ai-je besoin de vous faire un dessin ?
-Officiel ?
-Non.
-J’aime bien cela colonel Hencock. Je vous suis. » Elle vida son verre d’un coup sec. Ses yeux noirs se fixèrent dans ceux de Henry. Il ne pouvait supporter longtemps le regard d’une femme. Il se leva et l’invita à le suivre.


*Spationautes, cosmonautes, taïchonautes et astronautes : dans cet univers, ils sont les héritiers des anciens pionniers de l'espace mais sont devenus des noms qui désignent des spécialités.
Spationaute : Navigateur, pilote... personne officiant sur le pont de commandement d'un vaisseau de guerre ou civil (hérité des anciens pionniers européens )
Cosmonaute : Mécanicien ou ingénieur (hérité des anciens pionniers russes, connus comme les rois du bricolage spatial -voir MIR...-)
Taïchonaute : Spécialiste des systèmes de survie (hérité des pionniers Asiatiques et plus spécialement chinois).
Astronaute : Le reste du personnel d'un vaisseau, du cuistot au scientifique embarqué (hérité des pionniers des Etats-Unis, les plus nombreux au début de l'ère spatiale)

Partager cet article

Repost 0
Published by Isangeles - dans Scénarios
commenter cet article

commentaires