Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 juin 2008 5 20 /06 /juin /2008 09:22

-Chasseur 4, vous déviez de votre trajectoire, rectifiez…

            -Bien reçu commandant… crachota la voix dans le réseau com du pont de commandement du C-1.

            -Salle des machines, préparez vous au passage en mode C-1, ordonna Emma Ackerman, debout sur la passerelle de commandement. L’heure de vérité. D’ici quelques minutes le vaisseau de guerre le plus prometteur depuis le classe Zeus allait vraiment prendre son envol. Emma sentait les regards impersonnels des caméras braqués sur l’équipage. La voix de Henry Hencock grésilla dans son oreille droite.

            -Tout est paré commandant. Votre escorte vous laisse à présent.


           
Malgré l’air conditionné, Emma sentit une goutte de sueur perler sur son front. Elle l’essuya d’un doigt fin. Ses cheveux noirs tirés en arrière, attachés en une queue de cheval réglementaire, lui faisaient mal. Elle se promit d’adopter la coupe des Légionnaires – 1mm de cheveux – si la mission réussissait. Son regard se perdait dans la contemplation de l’image holographique de la Lune et des vaisseaux qui gravitaient alentours. L’équipage s’affairait dans un silence et une concentration qui témoignait d’un entraînement intensif. Ils planchaient depuis trois ans sur des simulations de toutes sortes dans l’environnement du C-1. Ils avaient l’avantage de l’expérience, au contraire de l’équipage du deuxième prototype. Hencock avait imposé cet état de fait. Il voulait voir les possibilités que des novices pouvaient tirer du vaisseau. Dans un certain sens, elle était une novice, elle aussi. Jusqu’à sa mutation sur le C-1, deux mois après avoir intégré le Ben Gourion, le classe Zeus Israélo-palestinien,  en tant qu’officier de pont. Elle avait fait ses preuves et décroché les galons de capitaine de Frégate. Elle accueillit sa nomination sur le projet C-1 avec une grande surprise et une grande fierté. Depuis, elle rêvait de mener cet engin sur les bords du système solaire, là où l’ennemi semblait avoir installé son quartier général. Sa mission d’aujourd’hui consistait à rallier Mars dans le plus court laps de temps possible. Ce serait la première fois que le vaisseau utiliserait la technologie mise au point par les ingénieurs du projet Los Alamos.

 

Emma prit place dans son cocon protecteur. Chaque membre d’équipage en avait un. Il se referma sur elle. La jeune femme ferma les yeux, crispée, comme toujours, quand le liquide visqueux envahissait le cocon. Assise, les mains sur les accoudoirs de commande, elle sentit ses poumons, son estomac s’emplir de ce mélange qui pénétrait les moindres creux de son être. Emma lutta contre le sentiment de panique qui allait avec le processus. Elle détestait ce « remplissage », mais l’accélération promettait d’être telle qu’il fallait bien cela, sans quoi les organes internes exploseraient. A la fin de l’opération, deux fiches minuscules vinrent se coller contre son larynx et son oreille.

            -A tout l’équipage, dernier appel pour la mise en cocon… Tous les voyants au vert. Je n’ai qu’une seule chose à vous dire : faites de votre mieux. Navigateur, programmez le trajet le plus court pour Mars… Salle des machines, à mon commandement… Engagez la procédure !

 

            Le C-1 passa comme une balle sombre devant le vaisseau amiral de la 1ere Flotte. Les officiels inspirèrent de surprise en regardant le magnifique engin déchirer l’espace. Ils avaient là un sérieux avantage… si les test n’échouaient pas… L’amiral Soul jeta un œil sur sa gauche, vers l’amiral Faysat, l’officier supérieur le plus âgé de toute l’armée Terrienne. Charles Faysat souleva un sourcil grisonnant en sentant le regard posé sur lui. Soul déglutit avec difficulté et reporta son attention vers l’espace. Il n’ignorait pas le rôle que Faysat jouait dans la nomination des Perdus dans la flotte. Il serra la mâchoire. Dans la pièce, il n’y avait que deux non stériles : Faysat et son bras droit, le petit arriviste de Serva, colonel du bloc Franglais et fervent partisan de doctrines plus que douteuses. La voix de Hencock s’éleva dans les hauts-parleurs. Soul se concentra sur l’expérience.

           

Henry Hencock serra les poings. Depuis la mort accidentelle des trois autres concepteurs du nouveau moteur il redoutait ce moment. Job, Esteban et Bose avaient péri dans le premier essai. Ils tenaient à être à bord du prototype. Henry avait échappé à la catastrophe car il en fallait un au poste de surveillance. Aujourd’hui encore, il n’était pas en première ligne. Ackerman, s’était très vite imposée comme une valeur sûre du programme, un commandant hors pair. Un voyant clignota. Il reporta son attention sur les écrans de contrôle. La mise en route des moteurs venait de commencer. Tout se passa très vite ensuite. Le vaisseau prit de la vitesse, d’abord lentement, fit un bond et encore un autre, comme un caillou qui rebondissait sur l’eau. Et soudain, il ne fut plus là. Personne n’osait bouger, ni encore moins parler. Les instruments de la salle de contrôle emplissait de leur bourdonnements le silence inquiet. Tous avait encore en mémoire l’attente du retour sur les écrans du premier essai… Ils attendaient toujours depuis plus d’un an. Un point lumineux apparu près de Mars. Quelques secondes après leur parvint la voix d’Emma, déformée par le liquide protecteur.

            -Ici Mars, une tempête se lève au nord… Avec l’accord de l’équipage, dès à présent nous baptisons le bâtiment Redstorm. Nous avons réussi centre de contrôle. Le temps de tout vérifier et nous rentrons.

            -Félicitations commandant  Ackerman ! Redstorm, vous venez d’établir un nouveau record en rejoignant Mars en deux minutes trente six secondes… A tous bravo.

            Emma contempla la salle de commandement à travers le liquide protecteur. Ils avaient réussi, ils venaient d’ouvrir une nouvelle voie pour l’humanité, la voie des étoiles…

 

            Emma Ackerman se laissa tomber sur sa couchette. Le plafond vitré laissait voir la Terre, magnifique, suspendue dans l’espace. Il y avait trois ans qu’elle n’avait pas remis les pieds sur la planète mère. Trois longues années. Cela lui manquait. Un groupe de vaisseaux cargos, les lourds Cachalot occultèrent la vue. Elle ferma les yeux. Combien de temps durerait cette attente ? Contre qui allait-on se battre ? Elle n’en savait rien, sauf qu’Ils avaient éliminé la mission d’exploration scientifique aux alentours de Pluton il y avait dix ans de cela. Et depuis, rien. De petites intrusions ici et là mais pas la moindre action hostile... On surveillait cet amas de ce qui semblait être des vaisseaux de guerre. Ils ne bougeaient pas. Eux non plus. Emma se tourna vers l’écran mural. Les vestiges de Petra défilaient en boucle. Petra… Un souvenir agréable que cette journée passée là-bas en compagnie de lui. Où étais-tu David ? Sûrement quelque part dans cette vaste flotte en préparation, certainement dans un contingent d’infanterie. Elle soupira, se recroquevillant en position fœtale sur le lit, serrant ses bras autour d’elle.

            La sonnerie entêtante du com la réveilla. Elle passa vite un pantalon et une veste sur ses sous-vêtements. Elle actionna le visiophone. Le colonel Hencock, les cheveux en batailles, les yeux plissés se retourna vers elle. Il semblait en communication avec plusieurs personnes.

            -Commandant Ackerman, votre présence est requise d’urgence en salle de réunion… Ils ont attaqué et anéanti les deux classe Zeus et leur escorte en orbite autour de Jupiter…

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Isangeles - dans Scénarios
commenter cet article

commentaires

foxxy1 24/11/2008 17:02

Je lis dans le désordre le plus total mais ton ouvrage mérite l'édition. Faudra y penser chez un indépendant ^^!

Isangeles 25/11/2008 13:33


Merci Foxxy ! En premier, je vais essayer d'aller au bout du feuilleton ! Ensuite, nous verrons.